L’hymne Bretvin

On ne saurait se quitter sans chansons… Tous les chapitres, tous les banquets prennent fin par l’Hymne Bretvin entonné par nos chantres et repris en choeur par l’ensemble des Chevaliers et Dames de la Duchesse Anne.

-* (Air : Le Pendu)

  • Si vous rencontrez par le monde
  • Un gai luron, la bouche en fleur
  • Dont la figure rubiconde
  • Reflète une joyeuse humeur,
  • Vous direz l’ oeillade maligne,
  • Ce garçon-là, j’en suis certain
  • Est né sous un berceau de vigne,
  • Et c’est un chevalier bretvin (bis)
  • S’il lui faut partir en campagne

    IMG_9019-752b6

    Les chantres bretvins…

  • Sans aimer pourtant ces jeux-là
  • Pour défendre France et Bretagne
  • Le vigneron devient soldat.
  • Mais si vous voyez dans la masse
  • Des fusils chargés de raisins,
  • Vous direz: Les voilà qui passent,
  • Ce sont les Chevaliers Bretvins (bis)
  • Quand au dernier jour de sa vie
  • Bretvin devra monter là-haut,
  • Pas fier de la route suivie,
  • De ses péchés portant fardeau
  • Saint Vincent s’écriera très digne :
  • Tu es tout nu mon pauv’ lapin,
  • Ajoute une feuille de vigne
  • A tes attributs de Bretvin (bis)
  • Et par les plaines de lumières,
  • Réconforté, absous, béni,
  • Lavé de toutes ses misères,
  • Le Bretvin passe en Paradis,
  • L’accueil n’y sera pas farouche,
  • Dieu lui dira : Mon bon Ami,
  • Je te nomme Officier de bouche
  • Bois le vin, sois bon comme lui (bis)

Les commentaires sont fermés