Le retour de l’Ordre des chevaliers bretvins au château de Nantes: une fabuleuse soirée vécue le 25 février 2020…

 

A l’initiative de notre brillant consul Albert MAHE, Paul BILLAUDEAU, président de N.E.M.O. (Nantes Evènements Musiques Organisations) et Alain RUFFAULT, président de l’Association des Rois Carnaval, organisaient avec l’Ordre des Chevaliers Bretvins, le 1er chapitre des arts et des traditions populaires, autrement désigné chapitre du Mardi Gras.

Une sympathique bande de joyeux lurons...

Une sympathique bande de joyeux lurons…(au 1er rang: Mathilde Moreau, Manou Ramirez. Au second rang: Pierre Oréfice, Jean-Yves Stéphant, Patrick Couton et Jean-LoÏc Lauzevis…

Arborant nos habits de fête pour un joyeux défilé sur le chemin de ronde du château ducal et grâce à Eole réussissant à maîtriser les perfides giboulées bien ignorantes du calendrier, l’Ordre des chevaliers bretvins resplendissait ce mardi avant carême pour son retour à ses origines nantaises. Le premier étage de la tour du fer à cheval ne pouvait certes accueillir davantage d’auditeurs, mais quel bonheur d’être là ! Dans ce cadre médiéval magique, entouré de ses fiers dignitaires, le Grand Maître déclara noblement ouvrir ce chapitre prestigieux.

Jean-Loïc Lauzevis reçu gaiement par le Grand Maître...

Jean-Loïc Lauzevis reçu gaiement par le Grand Maître…

Patrick Couton présenté par notre sonneur Loïc Friocourt...

Patrick Couton présenté par notre sonneur Loïc Friocourt…

Jean-Yves Stéphant adoubé par le Grand Maître...

Jean-Yves Stéphant adoubé par le Grand Maître…

 

 

 

 

 

 

Et d’illustres postulants au sein de notre Ordre renommé, il y en eût, jugez-en : Jean-Loïc LAUZEVIS, dit « Le Loze », roi carnaval 2006, réputé saxophoniste alto de jazz, présenté par le chevalier Pierre-Yves CHANTREAU ; Patrick COUTON, guitariste et auto – harpiste internationalement connu, traducteur spécialisé dans la science-fiction, auteur de jolis couplets sur la vigne et le vin, en particulier sur le gros-plant, présenté par le sonneur Loïc FRIOCOURT ; Jean-Yves STEPHANT, roi carnaval 2004, de la Revue la Cloche et Bonne Garde, présenté par le chevalier Pierre-Yves CHANTREAU ; Pierre OREFICE, organisateur de spectacle de rues (Royal de Luxe), co-créateur des Machines de l’Ile, directeur des Trois nefs de la Prairie au duc, présenté comme cheval de bois dans l’horoscope chinois par le consul Albert MAHE ; Emmanuel PRAUD, alias Manou RAMIREZ, l’emblématique et inénarrable chanteur d’Elmer Food Beat, son parrain le chevalier Jean-Louis JOSSIC le décrira, façon antithèse, avec l’emballement d’un Fouquier-Tinville ; Mathilde MOREAU, née valletaise, créatrice de la compagnie du café-théâtre de Nantes, reine carnaval 2020, un dragon de feu pour son parrain le consul Albert MAHE fidèle à son astrologie orientale.

Pierre Oréfice n'a pas de problèmes avec la pipette...

Pierre Oréfice n’a pas de problèmes avec la pipette…

DPP_9

La  présentation hilarante de Manou Ramirez par Jean-Louis Jossic…

Le bonheur de la valletaise Mathilde Moreau, reine du Carnaval 2020

Le bonheur de la valletaise Mathilde Moreau, reine du Carnaval 2020

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Maitre, les dignitaires se souviendront longtemps de de 1er chapitre des Arts et Traditions Populaires…

 

Aucun impétrant ne manqua de remplir soigneusement sa pipette, puis de trinquer avec le Grand-Maître. Il ne suffisait plus que de clamer haut et fort le serment bretvin, ce qui se fit avec l’autorité qui sied. Toute l’assistance pouvait désormais entonner, en chœur et avec cœur, l’hymne bretvin entre les murailles amies et les voûtes vénérables. Elles en vibraient encore alors que notre ami le chevalier Gildas SALAUN, représentant la consule maire de Nantes Johanna ROLAND, nous enjoignait d’inscrire au calendrier bretvin, le chapitre désormais annuel des arts et traditions populaires de Nantes. Pour l’heure, il nous convia à rejoindre le buffet, offert par la ville, afin d’y faire tintinnabuler nos verres de Muscadet ; ce qui, vous pouvez m’en croire, ne tarda point !

Manou Ramirez, en super forme...

Manou Ramirez, en super forme…

Cette belle cuvée restera dans les mémoires...

Cette belle cuvée restera dans les mémoires…

Puis, afin de clore de plus belle façon cette soirée retrouvaille avec l’édifice historique de nos fonts baptismaux, nous nous transportâmes à la salle supérieure où se déroulèrent les agapes ; ces dernières consistaient en un cocktail dînatoire breton, soit des galettes et des crêpes diverses arrosées de cidre et de muscadet…. KENAVO !

 

 

 

Suite en galeries photos Intronisation et détente et convivialité

Les commentaires sont fermés