De Goulaine à Vertou…un transfert, cela se prépare…

Nous sommes début 2021…Depuis 2 ans, nous savions que l’Ordre des chevaliers bretvins devait quitter la tour des archives du château de Goulaine pour migrer vers d’autres cieux. Dans un autre article, sous la plume de Yves Cailler, connétable, nous vous narrons l’histoire du rapprochement vécu avec la Fédération des Vins de Nantes en vue d’émigrer à la Frémoire en Vertou…

GOURAUD VIGNE

Gérard Gouraud Vice-Chancelier

Cette période ne fut pas un long fleuve tranquille. Tout un chacun peut penser qu’il ne s’est pas passé grand chose du fait du confinement. Et bien, détrompez-vous …Dans l’ombre, des petites mains ou des gros bras ont oeuvré pour préparer le terrain.

Nous vous proposons de vivre, sous la plume alerte de Gérard Gouraud, vice-chancelier et éminent membre de la commission communication la pose à la Frémoire de la superbe enseigne qui nous accueillait à la tour des archives du château de Goulaine…

SONY DSC

Elle nous accueillait à la tour des archives…

Enseigne2

La tour des archives…

 

 

“Oh-hisse et ho………….

La superbe enseigne scellée depuis douze ans dans le mur nord de la tour des archives du château de Goulaine avait été déposée il y a quelques mois. C’était un cadeau délicat et flamboyant du bailliage de Linz An Rheim à l’occasion du 60ième anniversaire de l’Ordre des chevaliers bretvins. Œuvre de poids, en bon fer forgé allemand, elle nécessitait une restauration de ses décors avant de retrouver une place de choix en façade de notre nouveau siège social. Sortie étincelante des mains expertes de notre futur conservateur du grimoire, la mise en place de l’emblème prestigieuse des chevaliers bretvins, nécessita quatre paires de bras vigoureux afin d’être hissée en façade du château de la Frémoire.

20201027_105803

La pose…sur une grande échelle…à la Frémoire…

 

C’est ainsi qu’en cette matinée blafarde et pluvieuse du mardi 27 octobre, se retrouvèrent à l’invite de notre bon connétable Yves Cailler, cheville ouvrière du transfert (et aussi porteur de quatre….. chevilles fixatives impressionnantes), notre jovial maître du logis Jean Oger, le non moins espiègle restaurateur-chevalier Dominique Dubreuil, ainsi que votre humble serviteur, ci-devant vice-chancelier, Gérard Gouraud. L’affaire était bien préparée, les instruments performants, les échelles stables et les ouvriers particulièrement efficaces. De sorte que la lourde enseigne ne se rebella point et épousa d’emblée parfaitement la muraille, scellant ainsi son avenir et celui de l’Ordre des chevaliers bretvins au château de la Frémoire en Vertou, illustre siège de la fédération des vins de Nantes.

FREMOIRE-MM

Bienvenue à la Frémoire…

Les outils soigneusement rangés, il ne restait plus qu’à verser le juste salaire acquis par les manouvriers exténués et trempés, ce qui fut raisonnablement accompli sur l’heure …. en liquide ! ”

 

Les commentaires sont fermés