Albert DASSIE, 4ème Grand Maître de l’Ordre des chevaliers bretvins de 1982 à 1993…

Albert Dassié fut le 4ème Grand Maître de l’Ordre des chevaliers bretvins de 1982 à 1993. Pendant ses 12 années à la tête de notre Ordre, il adouba 682 chevaliers. Mais qui mieux qu’un autre Grand Maître emeritus peut évoquer sa vie? 

Jean-Marie Loré nous narre la vie de son prédécesseur, vie riche aux multiples facettes qu’elles soient personnelles, publiques ou bretvines.

portrait 2

Albert Dassié, 4ème Grand Maître de l’Ordre des chevaliers bretvins…

La naissance, la famille, l’enfance.

 Albert DASSIE est né le 8 février 1913 à Pau, déclaré sous les prénoms de Félicien Albert, fils de Jean Auguste, résinier puis facteur des Postes, natif de Lit et Mix, commune des Landes, et de Jeanne DOMBARTHOUMIEU, ménagère, native de Riom, qui s’étaient  mariés le 12 janvier 1911 à Lit et Mix. Son grand-père Salvat DASSIE et son arrière grand-père Jean DASSIE étaient aussi des résiniers.

Orphelin très jeune de sa maman, il arrive à Nantes en 1922 par le remariage de son père.

 Les études.

 Inscrit à  l’école communale de la rue du Moulin, il prépare l’entrée à l’ Ecole Professionnelle « LIVET », où pendant trois ans de 1926 à 1929, il reçoit une formation technique solide.

 L’entrée dans la vie professionnelle.

 A sa sortie de Livet, il travaille pendant deux ans dans l’industrie, aux fonderies des établissements DUPRAT, LOGEAIS puis PACAUD. Puis il entre au bureau de dessin des Ateliers Chantiers de Bretagne, bureau des turbines, où il restera trois ans.

 Le mariage.

 Le 11 juin 1934, il épouse à Nantes, Marguerite Marie Gabrielle TIRIAU, fille d’Alfred Gabriel TIRIAU, garagiste à Nantes et de Madeleine PELLERIN, sous contrat de mariage en date du 4 juin. De ce mariage naît une fille Danielle, décédée jeune en 1956, lors d’un accident de voiture en Allemagne. Ils résidaient dans leur propriété du Bois Hue en Saint-Joseph de Porterie.

 La vie professionnelle.

 Suite à son mariage, il rejoint son beau-père, ses oncles par alliance dans le garage familial TIRIAU frères. Il devient successivement, co-gérant de la S.A.R.L., p.d.g. de la S.A. TIRIAU et CIE, puis président d’honneur de la société.

 Les activités sociales, syndicales et sportives.

 Elles furent nombreuses et variées. Jeune, il pratiqua : l’athlétisme, fut champion régional et finaliste junior sur 600 m. en 1929 et 1931, le basket et le yachting à voile remportant le championnat de France en double en 1947 et deuxième en 1948, 1949 et 1950. Avec un cercle d’amis passionnés, il a créé puis présidé l’A.B.C. de Nantes et l’ A.S.S. St Joseph (Saint Joseph de Porterie) , clubs de basket de haut niveau réunissant les meilleurs joueurs de la région.

A l’époque de l’ A.B.C. et suite au décès accidentel de sa fille, il a créé à sa mémoire, dans la catégorie de celle-ci, une compétition entre les meilleurs équipes nantaises de juniors masculins, le “Trophée Danielle DASSIE”, une victoire de Samothrace en bronze de 45 cm. Ce trophée fut définitivement attribué à l’équipe l’ayant remporté à trois reprises (l’A.S. Saint Rogatien, ancien club toujours en activité). Depuis, “la Victoire” trône en bonne place au siège du club attributaire. A chacune de ses visites, Albert DASSIE était toujours ému de la revoir.

En 2003, la Fédération de la Jeunesse et des Sports lui a attribué la médaille Grand Or  en récompense de son engagement sportif.

 Les fonctions électives.

 Albert DASSIE fut, député suppléant de 1958 à 1962, puis député de la 2ème circonscription de Nantes du 06/12/1962 au 02/04/1967 et du 11/07/1968 au 01/04/1973, conseiller général du premier canton de Nantes de 1961 à 1979, conseiller régional de 1973 à 1979, membre du Conseil de l’Europe..

Albert Dassié entouré de nombreux bretvins…(J.M.L.)

Albert Dassié entouré de Robert de Goulaine et de Michel Bolo…(J.M.L.)

 Le Chevalier Bretvin.

 Albert DASSIE fut intronisé chevalier en 1956. Lorsque Robert de Goulaine remit sa charge de Grand-Maître en 1982, c’est lui qui lui succéda. Parcourant le vignoble, Il présida  toutes les Saint-Vincent, les Expo-Vall, les Bouteilles d’Or. Il réunissait « le Cénacle » soit au Bois-Hue, soit en Mairie de Nantes, soit au Centre d’Action Sanitaire et Sociale, place Saint-Similien.

photos A. DASSIE ter

3 anciens Grands Maitres dans un décor bucolique… (Source J.M.L.)

Les dernières années.

 A la fin de sa vie, devenu veuf, Albert résidait à Nantes dans un appartement à la Proue 2, rue François Blanchot, dans l’île de Beaulieu, ayant une superbe vue à 360 degrés sur la ville.

Quelques mois avant qu’il ne nous quitte, je lui avais proposé, en tant que Chancelier, de faire une petite réunion en la Tour des Archives avec quelques chevaliers qui l’avaient accompagné durant sa grande maîtrise. Il avait accepté, je suis allé le prendre et nous avons passé un bien agréable moment, verre de Muscadet en main.

Il est décédé le 14 août 2009 à l’âge de 96 ans.

Un dernier hommage lui a été rendu le mardi 18, en l’église de Saint-Joseph de Porterie. Il repose dans le cimetière de cette commune.

 

P.S. : Albert avait une sœur, Annie, née vers 1921, épouse de René GROSJEAN, décédée le 11 avril 2016 à Bouaye, je crois.

Sources: A.D. des Landes, A.M. de Nantes, archives personnelles, Claudius pour le basket.

 Jean Marie LORE, Grand-Maître Emeritus

 13 août 2020, Frayssinet-le-Gélat, 46 et 30 août 2020, Nantes

Les commentaires sont fermés