1er Chapitre pour le nouveau Bailli du Pays de Galles – FONMON le Dimanche 24 Mars 2019

Fin mars 2019, notre ambassadeur , Gérard Richard prit la route et la mer vers Cardiff afin de représenter notre Ordre auprès de ce bailliage fort dynamique. Il  ne fit pas le déplacement seul puisqu’il fut accompagné par le connétable Alain Genestal, chargé plus spécialement des “affaires étrangères” de l’Ordre des chevaliers bretvins. Bien sûr, le Muscadet fut aussi du voyage…

At the end of March 2019, our Ambassador, Gérard Richard took to the road and crossed the sea towards Cardiff to represent our Order at the Annual Chapter of this dynamic Bailliage. He did not make the trip alone since our Connétable Alain Genestal, who is in charge of  “foreign affairs” for the Order of Chevalier Bretvins, accompanied him. Of course, the Muscadet was also on the trip…

Nous revivons quelques péripéties de ce chapitre relatées sous la plume de notre ambassadeur:

We relive some twists and turns of this chapter narrated under the pen of our ambassador: 

Alain Genestal et Gérard Richard en terres galloises...

Alain Genestal et Gérard Richard en terres galloises…

“C’est sous un temps clément que le Château de FONMON accueillait, peut-être pour la dernière fois (puisqu’il vient d’être vendu..) le chapitre  annuel du bailliage du Pays de Galles. Celui-ci était présidé pour la 1ère fois,  par son nouveau bailli, Clive JOHNSON. Celui-ci  sut conduire  le chapitre de manière experte, mais il est vrai qu’il avait fait quelques répétitions avec  les nouveaux titulaires des fonctions d’encadrement du bailliage. L’ambassadeur eut une certaine frayeur, quand, au moment d’adouber  le premier  impétrant, le bailli constata qu’il n’avait pas d’épée…. Mais une voix s’éleva du fond de la salle disant  qu’une nouvelle épée avait été trouvée … celle-ci fut apportée dans un long carton, et lorsqu’on la tira du fourreau, la longue lame bien affûtée put laisser craindre que la gorge de l’impétrant eût été en danger imminent…. Ce qui ne fut pas le cas ! Les deux chevaliers ont donc  été adoubés dans les règles et le chapitre se termina normalement.

Attention les oreilles...

Attention les oreilles…

“It was in clement weather that the Château de FONMON welcomed, perhaps for the last time (since it has just been sold) the Annual Chapter of the Bailliage of Wales. The new Bailli, Clive JOHNSON, presided over the latter for the first time. He was able to conduct the chapter expertly, but it is true that he had done some rehearsals with the new holders of the Bailliages offices. The Ambassador had a certain fright when, at the moment of dubbing the first intronisée, the Bailli found that he had no sword. Happily a voice came from the back of the room saying that a new sword had been found … it was brought in a long cardboard box, and when it was pulled from the scabbard, the long sharp blade caused some concern that the throats of the intronisées would be in imminent danger. Which was not the case! The two Chevaliers were therefore properly dubbed and the chapter ended normally.

Le nouveau Bailli, nos représentants à l'issue du chapitre...

Le nouveau Bailli, Clive Johnson et nos représentants à l’issue du chapitre…

Le repas qui suivit tint également toutes ses promesses, tant dans la qualité des vins choisis, que dans celle des mets qui furent servis. A la fin du repas, l’ambassadeur se risqua à faire un bref discours dans lequel  la question  du « brexit » fut brièvement abordée. Il le fit  de manière consensuelle, afin  de ne choquer personne, tout en insistant sur le fait que le Muscadet était un élément fédérateur susceptible de rapprocher les  pros et anti-brexit, mais aussi les chevaliers bretvins du Royaume Uni des autres chevaliers du continent.”

The following meal kept all its promises, both in the quality of the wines chosen, and in that of the dishes that were served. At the end of the meal, the Ambassador ventured to make a short speech in which the question of “brexit” was briefly discussed. He did so consensually, so as not to shock anyone, while insisting that the Muscadet was a unifying element likely to bring the pro and anti-brexiteers together, but also the Chevaliers of the United Kingdom with the other Chevaliers of the continent. “

Gérard Richard

Les commentaires sont fermés