1948-2018 = L’Ordre des chevaliers bretvins : un septuagénaire de belle vigueur !

L’Ordre des chevaliers bretvins a soufflé ses 70 bougies. 

1948 – 2018: 70 ans d’une vie bien remplie…70 ans au service du Pays Nantais, de sa gastronomie, de ses grands vins, en particulier du Muscadet…70 ans de manifestations en France ou à l’étranger, via les activités des prévôtés et des bailliages…

1948 – 2018: Cela se fête…Une commission s’est attelée à la tâche pour mettre les petits plats dans les grands…Tous les bailliages ont convergé vers Nantes afin de vivre, avec les bretvins de France des grands moments de convivialité qui prouvent la vitalité de notre Ordre, l’Ordre des chevaliers bretvins.

Saint Nazaire, Arzon, le golfe du Morbihan, Nantes, le château de Goulaine, Vertou ont été les théâtres d’animations qui resteront dans les annales de l’Ordre et surtout dans les souvenirs des centaines de participants, français et étrangers.

Retour sur ces  3 jours de fête…

Jeudi 10 mai:

DSC06344 (1)

Accostage à Saint Nazaire

Après une soirée studieuse vécue par les baillis réunis par le grand maitre, le mercredi soir, en présence de dignitaires et des ambassadeurs, tous les participants des bailliages ont découvert les charmes de la Loire et de Saint Nazaire.

Vendredi 11 mai:

Direction dans le Golfe du Morbihan. 6 cars, dans lesquels ont pris place bretvins de France et de l’étranger s’élancent vers Arzon pour un programme de découvertes. Tout d’abord, chacun a pu découvrir une ferme ostréicole. Dans chacune d’entre elles est prévue une dégustation d’huitres accompagnée, bien sûr, de Muscadet qui est le bienvenu en cette fin de matinée ensoleillée.

Parade impressionnante de Pikemen & Musketeers...

Parade impressionnante de Pikemen & Musketeers…

Puis direction le port du Crouesty pour assister à une parade qui méduse les habitants d’Arzon et autres touristes qui flânent sur le port en ce week-end de l’Ascension. En effet, la compagnie des Pikemen & Musketeers, le plus ancien régiment de Grande-Bretagne, se produit pour la première fois en Bretagne.

Le défilé est de haute tenue. Tout d’abord, les nombreux chevaliers et dames de la duchesse Anne, derrière ses sonneurs, en pleine forme, ouvrent les festivités et incitent les nombreux badauds à les suivre vers la capitainerie. Là, ils accueillent les soldats d’outre-Manche, vêtus d’habits militaires datant des années 1600.

DSC_0814

Monsieur le maire d’Arzon attentif au spectacle…

DSC_0811

Beaucoup de bruit à Arzon…

Le 1er édile d’Arzon, lui-même chevalier bretvin, dit son plaisir d’accueillir l’Ordre des chevaliers bretvins et fêter avec eux leur 70ème anniversaire. Puis, place à la parade de nos amis Pikemen & Musketeers, bien commentée en français, ce qui permit à tout un chacun de suivre les manœuvres des soldats. Celles-ci enthousiasment  les bretvins et tous les spectateurs présents qui ne ménagent pas leurs applaudissements fort mérités.

Puis, il est temps pour tout le monde de rejoindre les cars afin d’aller embarquer sur les bateaux qui nous emmènent dans le Golfe pour une croisière – déjeuner. Le temps un peu couvert ne douche pas l’enthousiasme de tous les participants qui repartent ensuite vers Nantes afin de vivre  d’autres aventures…

Samedi 12 mai:

Météo incertaine qui n’ empêche pas la foule bretvins de remplir le parking des cours Saint Pierre qui nous a été réservé par la mairie de Nantes. La cour du château se colore petit à petit des couleurs chatoyantes des bannières, des costumes des dames de la duchesse Anne, des chevaliers bretvins, de la compagnie des Pikemen & Musketeers qui va se produire une nouvelle fois à Nantes après avoir enthousiasmé le Golfe du Morbihan.

Les bagads de Nantes et Orvault à l'oeuvre....

Les bagads de Nantes et Orvault à l’oeuvre….

Départ du défilé vers la mairie...

Départ du défilé vers la mairie…

Derrière les bagads d’Orvault, de Nantes et bien sûr, de nos sonneurs de l’Ordre, un long défilé se met en branle pour, tout d’abord, prendre la direction de l’Hôtel de Ville où nous attend madame Johanna Rolland, maire et consul de l’Ordre. Puis, après avoir emprunté les rues du centre de Nantes, retour vers le château pour le spectacle tant attendu par le nombreux public incité à nous rejoindre à l’aide de flyers distribués le long du parcours (une première vécue aussi la veille à Arzon..).

Johanna Rolland accueille les dignitaires dans sa mairie...

Johanna Rolland accueille les dignitaires dans sa mairie…

Le cérémonial concocté par les responsables est respecté à la lettre: accueil des bailliages, puis entrée solennelle des Pikemen & Musketeers pour une nouvelle démonstration détonante de leur art fortement applaudie par les spectateurs.

Grandiose spectacle sans la cour du château...

Grandiose spectacle sans la cour du château…

Puis les discours (pas trop longs) sont dégustés comme il se doit, sachant que le verre de l’amitié nous attend. Il est bientôt midi, c’est une heure raisonnable pour trinquer à la santé de l’Ordre et de vérifier notre devise: “Bois le vin, sois bon comme lui”…

Mais il est temps de quitter les lieux qui ont vu naitre le bébé bretvin en 1948 et de rejoindre les lieux où siège actuellement le sémillant Ordre âgé de 70 ans maintenant.

Un 70ème anniversaire se doit d’être arrosé. Au Muscadet, c’est formidable…Par contre avec les éléments venant du ciel, c’est moins réjouissant. Mais les bretvins ne s’arrêtent pas devant un crachin…Non mais…

Faisant contre mauvaise fortune, bon cœur, après avoir annulé le défilé prévu, toute l’assistance s’est regroupée sous chapiteau pour la cérémonie officielle du 70ème anniversaire.

Claude Nicol préside la cérémonie des 70 ans...

Claude Nicol préside la cérémonie des 70 ans…

C’est surtout l’occasion de remercier le bailli Anthony Pugh pour toutes les années passées au service de l’Ordre et de reconnaître son successeur: Clive Johnson qui saura, nous n’en doutons pas, maintenir le dynamisme du bailliage du Pays de Galles.

Clive JOHNSON...

Clive JOHNSON…

Et puis, l’Ordre prend encore de l’ampleur en Europe. En effet, avec l’aide de Gérard Frantzen, bailli emeritus du bailliage de Berlin – Brandebourg, un noubeau Baillage voit le jour, en Pologne, plus précisément à Varsovie. Le nouveau bailli reconnu par ses pairs s’appelle Woijtek Gnas. Il nous demande de retenir sur nos agenda la période du 12 au 15 septembre 2019 qui verra l’officialisation de ce nouveau bailliage en terre polonaise.

Woijtek Gnas...

Woijtek GNAS….

Enfin, il convenait de vérifier si tous les baillis présents sont aptes à poursuivre leur tâche. L’épreuve de la pipette ne relève aucune défaillance chez les baillis.

Suite à cette épreuve, le grand maitre, rassuré, les dignitaires et les baillis ont pu signer la charte officielle du 70ème anniversaire.

Entre Claude Nicol et Alalin Genestal, Clive Johnson et Woijtek Gnas...

Entre Claude Nicol et Alalin Genestal, Clive Johnson et Woijtek Gnas…

Enfin, comme dans toute grande manifestation, il est de coutume de terminer les festivités par un banquet servi dans la salle Sèvre et Maine à Vertou. L’orchestre et ses danseurs, l’accord parfait des mets et des vins ont réjoui l’ensemble des invités.

Il serait trop long de citer la liste des concepteurs, des acteurs de ces 3 journées. Le risque est d’oublier quelqu’un…Que tous soient remerciés pour ces excellents moments bretvins.

Encore, joyeux anniversaire et à bientôt pour de nouvelles aventures bretvines…

Et pour clore ces 3 jours, une photo de famille...

Et pour clore ces 3 jours, une photo de famille…

Les commentaires sont fermés