16 et 17 octobre : les Bretvins investissent notre capitale et Rungis par-dessus le marché…

L’Ordre des Chevaliers Bretvins a pour mission de promouvoir le Pays Nantais tant en France et à l’étranger. Nous faisons souvent part des déplacements à l’étranger via nos Bailliages.

Tout récemment, une joyeuse troupe de chevaliers, de Dames de la Duchesse, amis et conjoints a pris la direction de notre capitale.

Vivons cette épopée relatée par la plume de notre Connétable Jean Richard…

Une manifestation organisée de main de maître par notre Connétable Gilbert Bossard.

40 chevaliers, épouses ou amis prenaient la route vers Paris en début de journée et allaient vivre pleinement ces deux journées de rencontre. Notre connétable Gilbert Bossard, artisan de ces rendez-vous, accompagné d’Alain Genestal, les précédait en fourgon avec tout le nécessaire.

P1090268_bis-2a953

Toute la délégation bretvine accueillie au musée du vin…

 La première étape les amenaient au Musée du Vin square Charles Dickens (autrefois Rue des Eaux !) dans le XVI ème arrondissement. Accueillie par Mr Claude Josse, président de la FICB (Fédération Internationale des Confréries Bachiques), la délégation nantaise visitait d’abord un étonnant et superbe musée chargé d’objets de toutes provenances et qui mérite une visite plus longue et plus détaillée . Nous vous invitons tous à y aller ou à y retourner. Vous ne serez pas déçus.

P1090249bis-67f9f

Un décor monacal bucolique pour un grand chapitre…

Précédé d’une courte vendange dans la treille de pinot noir, en présence des Échansons de France, le chapitre se tint dans les anciennes caves du couvent des Minimes (abbaye de Passy) sous le regard de moines figés mais tellement réalistes qu’on avait l’impression qu’ils nous surveillaient ! Au cours de la cérémonie, 5 impétrants furent présentés et jugés aptes à faire partie de notre Ordre.

DSC09979_bis-0cad0

MM. Jean-Simon Mahé, Michel Esposito, Jean-Claude Clarac, Claude Josse,et Guillaume Sarkozy faits chevaliers bretvins…

Étape réussie grâce au concours du chevalier Bertrand Mahot, il faut le souligner.

Après un repas très soigné, la délégation partait de bonne heure se reposer car le réveil était programmé à 3 heures le lendemain matin. Programmé mais non exécuté ! Le départ vers Rungis dut prendre quelque retard, au grand dam de notre ami Gilbert…

Un café noir vite avalé, le groupe se dirigeait vers le pavillon de la marée pour entamer sa visite du Marché International, il était 4 heures 45 !

DSC00001_bis-e3a77

La tenue bretvine est quand même plus seyante…

Pour ceux qui découvraient cet univers l’étonnement était total. Songez à cette activité fébrile dans la nuit : une ruche de 12.000 personnes dans les pavillons de la marée, des viandes, des volailles, des produits laitiers, des légumes et des fleurs, des va-et vient incessants de camions, transpalettes et autres véhicules.

La halte “tête de veau ” fut la bienvenue à 7 h.30 sans parler du premier Muscadet !

La visite pouvait se poursuivre pendant que certains courageux (?) partaient mettre en place le chapitre qui allait suivre.

Neuf impétrants furent présentés et reçus dont Mr Layani, PDG de la Semmaris, société de gestion du MIN. A cette occasion, nous avons enregistré sur notre livre d’or le 3.000ème chevalier intronisé depuis l’origine de l’Ordre !

P1090314_bis-c913b

Le chapitre de Rungis a vu l’admission du 3000ème chevalier bretvin…

Nous devons attribuer une mention aux commerçants du MIN et spécialement à ceux qui sont nos collègues chevaliers bretvins dont Antoine d’Antignano (La Cave de Rungis), que nous avions plaisir à retrouver, pour leur accueil et pour le concours qu’ils nous apportent.

Jean Richard, Connétable de l’Ordre

Les commentaires sont fermés